Auguste Isidore Ledru

Auguste Isidore Ledru, (1837-1918) est un sculpteur français né à Reims, fils de Pierre Jacques Ledru et Marie Madeleine Galet.
De son mariage avec Elisa Closier, il eut au moins 5 enfants : dont l’ainé, Auguste (1860-1902)  fut un sculpteur ornemaniste , ami de Rodin ; Pierre (1862), Léon (1866) , Charles (1868) qui ne survécu pas, et Alice Augustine Ledru (1870 )

Etain d’art 1900 signé Ledru

Etain d’art 1900 signé A.Ledrufils

Alice Augustine Ledru fut l’épouse de René Lalique, artiste de génie qui a marqué l’Art nouveau avec ses bijoux et l’Art déco avec ses créations. verrières avec qui elle eut une fille Suzanne Lalique

Après le décès précoce d’Alice Ledru en 1909, René Lalique incite sa fille Suzanne à exprimer ses talents de dessinatrice. Il la sollicite régulièrement pour sa créativité  et son jugement. La période est féconde : Suzanne conçoit flacons et boîtes à poudre pour la Maison Lalique, crée pour la manufacture de Sèvres, que ce soit seule ou en collaboration avec son père. En 1913, elle expose pour la première fois au Salon des artistes décorateurs des aquarelles, modèles pour impressions sur étoffes.

Prise en affection par Louise et Eugène Morand, futur directeur de l’École nationale des Arts décoratifs, elle évolue dans un cadre quasi-familial aux côtés de Paul Morand et Jean Giraudoux. Eugène Morand l’initie à la peinture à l’huile. Giraudoux lui fait quant à lui découvrir les œuvres de Manet, avec ses noirs et ses gris dont elle jouera en virtuose dans ses compositions décoratives et, plus tard, dans ses peintures.

Par son mariage avec Paul Burty Havilland en 1917, Suzanne découvre une autre famille d’artistes. Son mari est photographe ; son beau-frère, Franck Burty Havilland, peintre et ami de Picasso ; son beau-père, Charles Edward Haviland, industriel de la porcelaine. Mais c’est pour la manufacture Théodore Haviland, dirigée par le cousin de son mari, que Suzanne crée ses services de table à partir de 1925.